Vous l’aurez compris, nos orientations et les actions qui viendront jalonner et fixer le cap de notre association composent et reposent sur notre projet associatif global 2016-2020. Notre projet associatif est en soi le fondement politique de notre action militante.


Ensemble, nous avons grandi. Ensemble, changeons le regard et préparons l’avenir. Cet avenir, c’est celui du mouvement parental à tous les échelons de notre société, pour garantir l’épanouissement de toutes les personnes que nous accompagnons tout au long de leur parcours.


Notre politique est ambitieuse parce que l’enjeu est important. A l’AEIM, plus de 2 400 personnes handicapées intellectuelles et leur famille comptent sur notre détermination, notre performance et notre capacité à faire évoluer la société.

Notre Conseil d’Administration, notre Bureau et les commissions de l’AEIM sont les composantes de ce que l’on appelle la gouvernance associative. Elle veille à la bonne mise en oeuvre de sa politique dans tous les lieux d’accompagnement que sont nos établissements et services. Ceux-ci sont pilotés, soutenus, dirigés par les organes de dirigeance composés des directions de pôle, du comité de direction sous la coupe de la direction générale. Ainsi, l’association et son entreprise associative, mettront en oeuvre le projet associatif global de façon cohérente sur le département de Meurthe-et-Moselle.


Pour ce faire, notre politique associative et les valeurs de notre mouvement s’articuleront à la mise en oeuvre de la commande publique. L’année 2016-2017 devra permettre l’atteinte des objectifs fixés dans nos contrats pluriannuels d’objectifs et de moyens avec l’Agence régionale de santé et le Conseil départemental. L’AEIM devra réussir, avec ses autorités de contrôle et de tarification, à créer les conditions de mise en oeuvre d’un nouveau CPOM, appelé « CPOM tripartite » d’ici la fin de l’année 2016. Les visions doivent converger. La finalité de nos actions AEIM-ARS-Conseil départemental, au bénéfice de toutes les personnes que nous accompagnons, trouvera ancrage dans la signature d’un engagement réciproque à oeuvrer ensemble.
Nous devrons ici donner plus de souplesse à notre organisation et ainsi apporter les réponses adaptées aux besoins et aux attentes des personnes, là où elles se trouvent sur les bassins de vie. En soi, chaque établissement, chaque service de l’AEIM sera une plateforme de ressources médico-sociale sur son territoire d’implantation.

[...]