La gratitude d'Alain THIESSE

Dans son livre « Elle s’appelait Emma », Alain THIESSE relate le quotidien de sa petite fille née grande prématurée à 5 mois, victime d’acharnement thérapeutique et décédée à l’âge de 6 ans et demi. Ce récit poignant s’intéresse à la question de la fin de vie, et notamment lorsque celle-ci se pose à la naissance.

Reconnaissant du travail de l’AEIM et tout particulièrement du SSESD (Service de Soins et d’Education Spécialisés à Domicile), dont Emma a bénéficié, Alain THIESSE a choisi de reverser l’intégralité de ses droits d’auteur à l’association.

Le lundi 4 avril dernier, Alain THIESSE, son épouse et son éditeur ont ainsi remis un chèque d’un montant de 3500€ ainsi qu’un second de 500€ au titre du prix Victor Hugo remporté par son ouvrage, à l’AEIM, en présence de son Président, M. Jacques JEANJEAN, de son Directeur Général, M. Alexandre HORRACH, de M. Pierre SCHNEIDER, directeur de la plateforme service et de nombreux professionnels du SSESD.

Cette somme servira au financement de matériels mobiles de perception sensorielle permettant de stimuler au quotidien et à domicile les capacités cognitives des enfants en situation de handicap intellectuel.

Tous nos remerciements à Monsieur et Madame THIESSE !

Retour